Menu Close

Month: février 2013

Les cookies, avec ou sans accord de l’internaute ?

La directive Européenne 2009/136/CE stipule que les internautes doivent être informés des traces qu’ils laissent en ligne de manière à mieux protéger leur vie privée.

Beaucoup ont dit que cette loi sera difficilement applicable. Essayons d’y voir un peu plus clair…

La directive Européenne 2009/136/CE transposée en loi Fançaise par l’Ordonnance n° 2011-1012 du 24 août 2011 relative aux communications électroniques (le fameux Paquet Télécom) qui modifie notamment l’article 32 II de la loi du 6 janvier 1978 stipule que « les internautes doivent être informés des traces qu’ils laissent en ligne de manière à mieux protéger leur vie privée ».

Beaucoup ont dit que cette loi sera difficilement applicable. Mais elle est déjà appliquée au Royaume Uni et le scandale Prism aidant, soyons sûrs que la protection des données personnelles va redevenir une priorité pour les legislateurs européens.
Essayons donc d’y voir un peu plus clair… et quelles solutions pour se mettre en conformité avec la loi ?

Auparavant, le simple fait d’informer les utilisateurs du site que le site installait des cookies était suffisant. Cette information se trouvait généralement dans les Mentions Légales du site.

Aujourd’hui, l’information doit être préalable au dépôt du cookie, et le consentement de l’internaute doit être demandé. Différents types de cookies sont distingués, chaque type entraînant des obligations d’information et de traitement différents : cookies obligatoires au bon fonctionnement du site, cookies de tracking statistiques, cookies de tracking publicitaires, etc.

L’internaute doit pouvoir savoir à quelle utilisation correspond chaque cookie, les données collectées et ce que le site fait de ces données. Il doit pouvoir activer ou désactiver ces enregistrements de manière indépendante. Pour cela, des alertes peuvent être programmées lors de l’arrivée sur le site. Et elles peuvent renvoyer vers des pages de configuration des cookies qui permettront de définir ce qui est enregistré ou pas sur le navigateur de l’internaute. L’internaute peut ainsi, si le module est bien fait, configurer les informations concernant sa navigation ou son profil, et sait comment ces informations sont utilisées.

Malheureusement, ce processus doit être répété site après site, ce qui peut rapidement devenir fastidieux. Les prochaines versions des navigateurs devraient intégrer des fonctionnalités de paramétrage personnalisé de manière native pour rendre cette expérience plus facile.
En attendant ces futures versions, nous avons développé un module spécifique pour Drupal permettant de gérer facilement les autorisations de cookies selon les différents types.

Si vous avez besoin d’aide pour mettre en place un fonctionnement de votre site conforme à la loi, que celui-ci soit sous Drupal ou un autre CMS, n’hésitez pas à nous contacter.

Quelle stratégie mobile en 2013 ? Responsive Design ou Application ? La réponse est loin d’être tranchée.

C’est un fait reconnu de manière assez unanime dans le conseil digital, 2013 est l’année du mobile. Si l’explosion du mobile fait consensus, la stratégie à adopter pour assurer sa présence sur ce support est assez disparate d’un discours à l’autre.

C’est un fait reconnu de manière assez unanime dans le conseil digital, 2013 est l’année du mobile. Si l’explosion du mobile fait consensus, la stratégie à adopter pour assurer sa présence sur ce support est assez disparate d’un discours à l’autre : certains pronent le développement d’applications en s’appuyant sur des chiffres de trafic qui explosent, d’autre pronent le Responsive Design comme seule solution viable et rentable.

Chez C2iS, nous n’avons pas de réponse toute faite et tranchée sur la question, mais nous maitrisons les deux technologies pour avoir une réponse adaptée à vos besoins.

La stratégie mobile est une branche de la stratégie digitale d’une entreprise. Elle ne peut être conçue qu’en prenant compte l’existant et divers facteurs de son UBIQUATION ( )1:
– quels contenus sont disponibles ? doit on créer des contenus supplémentaires pour le mobile ?
– quels sont les besoins des clients / prospects dans un contexte de déplacement ? quels services sont à développer pour répondre à ces besoins ?
– quelles sont les sources de trafic les plus performantes ? ces sources sont-elles utilisées dans un contexte de mobilité ? peut-on prolonger cette expérience mobile ?
– quelles données clients sont archivées ? ces données peuvent-elles être utilisées pour apporter une valeur ajoutée supplémentaire ?

D’une manière générale, le site en responsive design est une solution généraliste pertinente. Cependant, un site spécifique mobile ou une application mobile se justifient pleinement lorsque vous pouvez fournir un service supplémentaire lié aux fonctionnalités natives des smartphones : information en temps réel, prise de vue, géolocalisation, etc. S’ils sont construits intelligemment, les différents outils pourront même se compléter et renforcer votre offre globale.

Il n’y a donc pas de réponse tranchée. Une réflexion s’impose avant de se lancer dans une refonte de site ou un développement d’application. Notre méthode, l’UBIQUATION ( )1, intègre cette réflexion pour vous permettre de définir des réponses concrètes à des besoins clients.

jordan 12 cherry jordan 12 cherry jordan 12 cherry jordan 12 flu game jordan 12 flu game jordan 12 flu game jordan 12 french jordan 12 french jordan 12 french jordan 12 gym jordan 12 gym jordan 12 gym jordan 12 ovo jordan 12 ovo jordan 12 ovo jordan 12 unc jordan 12 unc jordan 12 unc jordan 12 wings jordan 12 wings jordan 12 wings