Depuis une vingtaine d’années, le thème récurent de la réalité virtuelle (VR), et des devices qui lui sont corolaires, languit dans les cartons des laboratoires et des entreprises du numérique. C’est clairement un des enjeux du futur proche digital dont on parle régulièrement aux États-Unis mais beaucoup moins en Europe. Pourtant le sujet mérite qu’on lui prête un peu d’attention. En effet, si on parle de VR depuis longtemps, c’est la consommation de masse de smartphones qui a entraîné l’arrivée de petits écrans haute-résolution, de micro-chips très puissantes et le recours aux fonctions de type gyroscope ou motion censors. Soit tout autant de technologies utilisables dans les appareils VR pour des raisons de poids et de place.

Lire la suite